La puce est un insecte de petite taille que l’on retrouve le plus souvent incrustée dans la fourrure des animaux. Malgré sa taille, elle peut être parfaitement visible à l’œil nu. Elle constitue un véritable parasite nuisible pour les hommes, car elle peut être porteuse de diverses maladies. Avant de savoir comment faire face à cet insecte indésirable qui envahit l’habitat, il convient d’abord de connaître son cycle de vie.

L’œuf

oeuf de puceAprès avoir abordé un hôte (un animal domestique) pour accueillir ses œufs, la puce femelle adulte part se nourrir de sang avant de pondre. Elle réussit à pondre environ une vingtaine d’œufs par jour. Ses œufs sont de forme ovale et de couleur grise ou nacrée. Grâce à leur texture collante, ils peuvent s’agripper à leur hôte, mais peuvent parfois tomber au sol. Au bout de 2 à 10 jours, ils éclosent.

Pour que l’environnement des oeufs de puce soit adapté à leur développement et favorable à leur éclosion, un certain taux d’humidité est à respecter. En effet, ceux-ci ne peuvent éclore si le taux d’humidité est inférieur à 50 %. Il en est de même pour la température puisque, quel que soit le stade du développement de la puce, celle-ci ne peut survivre à moins de 0 °C.

La larve

larve de puceLorsque les œufs éclosent, il en ressort une sorte de larve qui mesure environ 1,5 millimètre. Pour assurer sa survie et favoriser son développement, cette larve doit rester dans un coin sombre, chaud et sec. Si elle est restée accrochée à son hôte après sa sortie, elle a la possibilité de se nourrir de déchets organiques ou des restes de déjection de celui-ci.

Dans le cas où la larve de puce se retrouve dans un autre environnement après la ponte, elle doit se protéger du soleil en s’incrustant dans la poussière, dans des grains de sable ou à l’intérieur de débris organiques. Elle se transforme au bout de 7 à 18 jours après éclosion et fabrique un cocon de soie à l’intérieur duquel elle va passer au prochain stade de son cycle de vie : la nymphe.

La nymphe

nymphe de puce10 jours après avoir hiberné dans son cocon, la nymphe brunit. Elle peut y rester pendant plusieurs semaines (jusqu’à 150 jours) pour survivre aux changements de température et d’humidité de son environnement. Durant cette phase, la puce résiste mieux aux insecticides grâce à la protection de son cocon. Elle n’en sort que lorsqu’elle est susceptible de trouver un hôte ou un environnement favorable à sa survie.

L’état de nymphe permet aux puces d’envahir leur environnement en nombre, étant donné la robustesse de leur cocon. En sortant doucement de leur coquille à la conquête d’un nouvel habitat, les puces peuvent émerger en même temps, entraînant une invasion massive des lieux d’habitation.

La puce adulte

puce adulteLa puce est dite adulte lorsqu’elle se libère totalement de son cocon. Elle peut vivre jusqu’à 6 semaines après éclosion, et ce sans manger. Par contre, elle ne peut survivre au-delà de 2 jours sans nourriture après son premier repas.

Environ 8 heures à la suite de son premier repas de sang, la puce peut procéder à l’accouplement et pondre ses œufs 36 heures après. Sa fécondité diminue lorsqu’elle choisit un hôte humain. L’espérance de vie de la puce se voit considérablement réduite lorsqu’elle quitte son hôte.

Tout savoir sur le cycle de vie de la puce
3.3 (65%) 8 votes